Fantastic Worlds Industry Index du Forum
Fantastic Worlds Industry Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[SGA] La vie n'est jamais simple

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Stargate
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lilbulle
Goa'uld
Goa'uld

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2009
Messages: 957
Féminin

MessagePosté le: Jeu 3 Sep - 11:09 (2009)    Sujet du message: [SGA] La vie n'est jamais simple Répondre en citant

Auteur: Lilbulle et Calleigh
Genre : Ship, drama...
Les personnages ne m'appartiennent pas.


Bureau d'Elizabeth Weir.

Le docteur Weir était bien installée dans son fauteuil, rédigeant les rapports qui devait partir pour la Terre dès le retour du Dédale sur Atlantis. Soudain, on frappa sur le montant de la porte, cette manière de frapper elle la connaissait entre mille. C'était lui, elle le savait.
Liz : (sans relever la tête) Entrez.
John : (d'une voix hésitante) Lizzy !
Liz : (toujours sans relever la tête) Elizabeth !
John : Je peux te parler, Elizabeth ?
Liz : (relevant enfin la tête) Si c'est personnel, Colonel. Je n'ai pas le temps de occuper de vous, j'ai des tonnes de rapports qui demandent mon attention.
Il s'approcha du bureau et lui prit le rapport des mains.
Liz : Eh ! Mais enfin John qu'est ce qui vous prend !
John : Ce qui me prend ??? ! Y'a que j'en ai marre que tu fasses comme si le passé n'avait jamais existé, on a quand même passé quatre ans ensemble.
Liz : Cinq !
John : Oui cinq, au moins je sais que tu n'as pas oublié.
Le docteur Weir se leva, contourna son bureau et ferma sa porte, avant de se retourner vers le chef des militaires de la cité.
Liz : John, je ne veux pas en parler, tu le sais !
John : Oui je le sais mais moi j'ai besoin d'en parler.
Liz : Va voir le docteur Heightmeyer !
John : J'ai besoin d'en parler avec Toi ! (Criant) Bon sang c'était mon bébé aussi !
Liz : (haussant la voix) Tu crois que je ne le sais pas. Quand j'ai eu besoin de toi, toi tu m'as abandonné préférant ta bouteille. Je t'aime et toi tu m'abandonnes... enfin je t'aimais.
John était surpris du lapsus de la jeune femme alors elle l'aimait encore, il décida de tout tenter pour la reconquérir.
John : Lizzy, c'était il y a 15ans. Et en 15ans, je n'ai pas une seconde cessé de t'aimer...
Liz : John, non arrête. Je t'en pris.
Elle avait les larmes aux yeux.
John : Liz donnes nous une nouvelle chance, je ne referais pas les mêmes erreurs je te le promet.
Ils furent interrompus par le docteur Rodney McKay qui frappa à la porte du bureau avant de passer la tête.
Rodney : Colonel on doit partir.
John : Je sais j'arrive.
Rodney s'éloigna et John reporta son attention sur Elizabeth qui semblait retournée par la conversation qu'ils venaient d'avoir.
John : Liz...?
Liz : On verra à ton retour, si entre nous on peut refaire un bout de chemin ensemble.
Heureux des quelques mots qu'elle venait de prononcer, il lui posa un baiser furtif sur les lèvres avant de partir rejoindre les autres membres de son équipe devant la porte des étoiles.

John, Teyla, Ronon et Rodney passèrent la porte comme à leur habitude. Mais là, pour John c’était différent, pour la première fois depuis qu’il connaissait l’existence des projets porte des étoiles et d’Atlantis. Il était pressé que la mission se finisse pour pouvoir parler avec Liz.
Arrivé sur la planète, John se dégagea de ses pensées et demanda à Rodney les analyses de la planète.
Rodney : On peut aller visiter la planète mais je relève une activité sismique très ancienne et importante dans l’historique de la planète. Nous devrions pas restez longtemps ici.  Allons vers le nord, il y a un village à 5kilomètres.
John : D’accord direction le nord.

Durant tout le temps du trajet John ne dit pas un mot, en pensant toujours de la discussion avec Liz, la femme qu’il aime et la seule femme qu’il ait jamais aimé, de leur relation passée et ainsi de ses erreurs.
Lorsqu'ils arrivèrent au village, ils furent désolé de se qu'ils constatèrent.
Teyla : Je crois que ce village est désert.
Rodney : Oui, je ne vois aucun signe de vie.
John : Bon allons visiter le temple là-bas.
A l’intérieur, l’écriture et le style faisaient penser aux structures des anciens, mais de l’extérieur l’architecture ne ressemblait pas du tout au style anciens.
Ronon : Venez voir ce que j’ai trouvé.

Ils se rassemblèrent tous devant l’autel du temple où figurait un tableau de bord des anciens. En y regardant de plus près Rodney trouva comme un journal de bord de l’époque de la guerre contre les Wraiths.
Rodney : Il est dit ici  qu’ils ont trouvé un moyen de faire fuir les Wraiths  de la planète à l’aide d’une machine, mais cette machine à provoquer un grand bouleversement physique de la planète mais je n’en sais pas plus.
Quand soudain, une petite secousse se fait ressentir, puis plusieurs secousses qu’il provoqua l’effondrement des murs du temple.

Teyla : Je propose qu’on rentre sur Atlantis au plus vite.
John : Oui, on fait deux équipes de deux pour veiller l’un sur l’autre et réussir à rentrer sur Atlantis.
Sur le chemin, les secousses étaient de plus en plus importantes.
En arrivant à la porte, un tremblement de terre fait rage d’une intensité très importante sur l’échelle de Richter.

Teyla composa le code de la porte et John le code d’identification. Tandis que Ronon faisait passer Rodney par la porte, une fissure énorme apparut provoquant un trou énorme au sol et emportant la porte avec, avant que John et Teyla n’aient le temps de passer au travers.
Rodney vit la scène en étant porté sur le dos de Ronon, car il s’était fouler la cheville entre temps, juste avant de passer la porte alors qu'ils passèrent la porte, Rodney vit John et Teyla le suivre mais ils n'eurent pas le temps de passer avant que le vortex ne se coupe et que la porte tombe.
Ensuite John et Teyla allèrent se mettre à l’abri dans une grotte qu’il y avait à côté.

Atlantis.

Liz : (à Rodney et Ronon fébrilement) Mais où sont Teyla et John ?
Rodney : Il y a eu un grand tremblement de terre, le sol s’est écroulé, nous avons réussi à passer la porte avant qu’elle s’écroule et n’emporte Teyla et John.
Liz : C’est vrai ça s’est passé comma ça Ronon ?
Ronon : Oui je crois qu'ils ne s’en sont pas sortit malheureusement.
Liz : (en colère) Je veux qu’on essaye immédiatement de rentrer les coordonnées et d’établir un vortex.
Le technicien s’exécuta mais sans réussite.
Elizabeth désespérée envoya Rodney et Ronon à l’infirmerie, puis ils firent un rapport de la mission. Un rapport d'elle n'écouta que d'une oreille, John était mort ! Elle s'en voulait de se qu'elle lui avait dit avant qu'il ne parte, elle aurait dû lui dire qu'elle l'aimait encore, que toutes ses années avaient été un calvaire pour elle.
Liz : Il faut envoyer un vaisseau pour scanner la planète.
Rodney : Docteur Weir, vous nous avez écouté ????
Liz : Oui et je refuse de croire qu'ils soient mort aussi bêtement. Excusez moi.
Elle quitta la pièce précipitamment ne pouvant retenir ses larmes qui depuis le début menaçait de couler.
Rodney : Qu'est ce qui lui prend ??? On vient de lui dire qu'ils étaient morts. Moi aussi ça me fait énormément de peine, parce que c'est de ma faute.
Ronon : Mais elle a raison il faut envoyer un vaisseau, je veux croire qu'il est une chance pour que Sheppard et la femme que j'aime est survécu.
Rodney le regarda surpris. Lui même était très malheureux et il avait du mal à imaginer la peine que devait ressentir Elizabeth et Ronon car il les savait très, très proche des deux disparus.

A suivre...


Sur la planète.
 

Teyla et John s'étaient réfugié dans une caverne non loin de là où se trouvait la porte en attendant la fin des secousses. Ce qui ne se produisit qu'une bonne heure plus tard. En sortant ils cherchèrent la porte mais ils durent se rendre à l'évidence que la porte avait belle et bien disparue.
Teyla : Colonel, elle n'est plus là !
John : Je sais. Mais les autres vont venir nous chercher avec un vaisseau.
Teyla : Ils doivent plutôt penser que nous sommes mort.
John : Ne soyez pas aussi défaitiste, Teyla. On devrait retourner au village parce que même si ils nous envoient des secours ils ne seront pas là avant plusieurs jours.
Tous deux prirent silencieusement le chemin du village, le soleil était bas sur l'horizon. Ils décidèrent de se mettre à l'aise. Pendant que le colonel reparaît une des cabanes, Teyla alla chercher du bois pour le feux puis aida John dans les réparations.
Teyla : Colonel, un problème ??? Vous ne dites presque rien.
John : Excusez moi ! Je suis perdu dans mes pensées.
Teyla : J'espère qu'elles sont joyeuses.
John : Je ne sais pas je pense à la dernière conversation que j'ai eu avec Elizabeth.
Teyla : Vous voulez en parler ?
John : Non je ne préfère pas. (Changeant de sujet) Au faite puisqu'on est coincé là autant donner un nom à cette planète.
Teyla : Si vous voulez. Vous avez une idée ?
John : Volcanoland.
Teyla : Volcanoland ?
John : Oui j'avais plutôt pensé à bienvenue en enfer mais Volcanoland résume plutôt bien la situation.
 

Atlantis.
 

Pendant ce temps sur Atlantis, Elizabeth joignit le Général Landry pour le prévenir de la situation. Ainsi le général Landry décida d’envoyer le Dédale avec du renfort pour le cas ou John et Teyla soient morts. Ce qui n’avait pas plus à Elizabeth, elle n’acceptait toujours pas cette idée.
 

Sur la planète.
 

Les jours passèrent sur Volcanoland, John et Teyla s’étaient tranquillement installés mais désespérés par l’attente des secours qui n’arriver toujours pas. Alors pour remédier à cette attente John et Teyla parlèrent de leur vie passée dans tous les détails ou presque pour John qui ne parla point de ces 5 années passées avec Liz. Ce qui emmena  John et Teyla à devenir très proche l’un de l’autre.
 

Atlantis.
 

Liz attendait toujours le Dédale qui devait arriver dans quelques heures, quand soudain une communication inattendue avec le Dédale arriva. C’était le colonel Caldwell disant qu’ils étaient arrivés dans une zone remplie de vaisseaux Wraiths. Mais avant la fin de la conversation une coupure arriva à cause d’une attaque de Wraiths sur le vaisseau qui causa beaucoup de dommages aussi bien sur le plan physique qu’au niveau humain. Elizabeth comprit tout de suite que s’était grave et que l’espoir de retrouver son John était de plus en plus mince chaque jour qui passe. Cela faisait prêt de 2 semaines qu’elle était sans nouvelle de son John, ce qui lui faisait revivre leur première rencontre. Malgré les années qui ont passées elle s’en souvenait comme si c’était hier, l’un de ses meilleurs souvenirs.
 

Début du flash-back :
 

Elle avait 16 ans et lui 17 ans la première fois qu’ils se sont rencontrés à Washington. Liz était en excursion scolaire dans une galerie de peinture quand soudain un palet de hochet traversa la vitrine pour arriver à ses pieds. Elizabeth n’en revenait pas, comment est-ce possible qu’on puisse faire ça et même par accident. Alors Elizabeth sortit de la galerie furieuse envers ce jeune homme qui avait fais ça et qui ne présentait pas ses excuses peut-être à cause de la peur des moqueries de ses copains.    
Plus tard, Elizabeth le revit dans la rue, là sans ses copains. C'est ce moment que choisi John pour lui présenter ses excuses et l’invita à boire un verre ce qu’elle accepta finalement car elle le trouvait plutôt craquant et gentil. A une terrasse, Elizabeth et John firent connaissance en passant des heures à discuter de tout et de rien sans même se rendre compte du temps qui passait puis d'un coup John lui demanda de sortir avec lui et elle accepta ce qu'elle n'avait jamais fait auparavant C'est ainsi qu'avait commencer leur histoire.
 

Fin du flash-back.
 

Ce souvenir était encore tellement émouvant pour elle, même après toutes ses années, qu’elle en oublia momentanément les problèmes du Dédale. Deux-trois jours plus tard, après de longues heures d’anxiété au sujet de John et Teyla mais aussi pour le Dédale, elle réussit enfin à avoir des nouvelles du Dédale par communication.
Caldwell : Nous avons subit une attaque des Wraiths, le vaisseau est très endommagé et nous avons subit la perte de plus de la moitié de l’équipage.
Liz : Je suis désolé colonel pour vos hommes, quand pensez vous en avoir fini avec les réparations ?
Caldwell : Je vous l'ai dit le vaisseau est très endommagé mais trop endommagé  pour qu’on puisse le réparer nous même il nous faudrait de l’aide de la part de la Terre pour nous rapatrier, au plus vite sur Terre ou sur Atlantis.
Liz : Ok colonel, je préviens la Terre pour vous envoyer du renfort.
Liz avait prévenue la Terre, mais malheureusement aucun autre vaisseau n’était disponible pour vérifier si John était mort. Pour la première fois depuis leur disparition, Liz avait pendant l’espace d’une fraction de seconde cru que John et Teyla étaient mort. Ce qui la rendait encore plus inquiète et ne contrôlait de moins en moins ses sentiments devant les autres membres de la base.
A suivre...

Qu'en pensez vous? C'est ma première fic, toutes les critiques sont bonnes à prendre.
________________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Sep - 11:09 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Stargate Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com