Fantastic Worlds Industry Index du Forum
Fantastic Worlds Industry Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[OS] Naissance d'une cyberqueen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Doctor Who
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 19:32 (2010)    Sujet du message: [OS] Naissance d'une cyberqueen Répondre en citant

Naissance d'une Cyberqueen


Disclaimer: Les personnages de Doctor Who ne m'appartiennent pas...

Note de l'auteur : Voici une petite one shot, liée à l'histoire de Dalek Mad, puisqu'elle raconte comment Elisabeth Madness est devenue Cyberqueen. J'espère que ça ne gène pas DM que sa fic m'ait inspiré cette petite histoire Blink

Citation:
Qui aurait pu savoir ce que l’avenir réservait à la jeune Elisabeth ? Fille de bonne famille, évoluant dans la bourgeoisie parisienne à la fin du XIXème siècle, tout portait à croire qu’elle ferait un beau mariage. Elle devait, à la mort de ses parents reprendre le titre de Baronne, et porter dignement le nom des Enkeli et le transmettre pendant encore des générations.
Mais rien de tout cela n’arriva, car le futur tout entier de la jeune fille a été totalement bouleversé par une rencontre…

C’était une soirée d’hiver, en 1889. Elisabeth avait passé une soirée festive au pied de la grande dame de fer, érigée en l’honneur de la grande exposition universelle. Le fer et l’acier, que de beaux matériaux, si dur et froid, si insaisissable… Oui, Elisabeth était fascinée par ce que l’ont pouvait faire à cette époque où l’industrie était en pleine révolution.

C’est lorsqu’elle allait monter dans le carrosse familiale que les choses furent déterminantes. Avant qu’elle ne s’installe, son père l’interpela. Elle se tourna vers lui, et le vit en compagnie d’un homme âgé surement d’une trentaine d’année. Elle parti en direction des deux hommes qui étaient à présent en grande discussion. C’est lorsqu’elle entendit le mot « dot » qu’elle comprit de quoi il s’agissait. Son père comptait la marier. Elisabeth avait beaucoup d’idées révolutionnaires, surtout pour ce qui était de sa condition de femme. A 20 ans, elle estimait qu’elle n’était pas encore prête à se marier, surtout avec un homme plus vieux d’une dizaine d’années, et à fonder une famille.
Elle laissa malgré tout son père lui parler, et lorsqu’il mentionna son arrangement avec le gentilhomme qui l’accompagnait, Elisabeth lança un regard sombre à son père, avant de lui hurler dessus un « Jamais ! » et d’agripper ses jupes pour détaler à toute vitesse loin de ce père et de ce futur mari.
Mais quelle idée avait-elle eu de s’enfuir en pleine nuit dans les rues de Paris, où les lumières vacillaient à cause du vent. Et alors qu’elle s’enfonçait dans les ténèbres des ruelles parisiennes, une question lui vint à l’esprit : Qu’allait-elle devenir à présent qu’elle avait renié famille et logis ?
Le vent s’intensifia et la neige commença à blanchir le sol fait de pavés… Elisabeth ne voyait plus rien, elle se sentit contrainte de s’arrêter et de s’asseoir dans la neige. Attendait-elle la mort, ainsi recroquevillée dans le blanc neigeux ? Qu’importe, puisque c’était une vie qu’elle n’aimait pas qu’elle allait quitter. Elle s’endormait doucement dans le froid, n’entendant pas au loin le bruit de pas métallique dans la neige.

Le froid semblait être différent contre la peau d’Elisabeth, il n’y avait plus la sensation d’humidité de la neige, elle avait été remplacé par quelque chose de dur. Elle avait l’impression de bouger, mais engourdi par le froid, elle ne pu ouvrir les yeux et voir si elle était vraiment en mouvement. Elle sombra alors totalement dans l’inconscient…
Lorsqu’elle reprit conscience, elle n’avait plus froid. Elle imaginait qu’elle été morte et qu’elle était allée au Paradis… Quoi qu’il faisait à présent une étouffante chaleur… Cela signifiait-il qu’elle était en fait descendue aux Enfers pour avoir renié sa famille.
Elle ouvrit les yeux, et la première chose qu’elle vit provoqua en elle une grande terreur. Ce visage de métal, penché sur elle… Voyant sa terreur, la chose tenta de l’apaiser, lui disant qu’il ne fallait pas s’abaisser à ce sentiment si grotesque.
Ne se sentant pas menacé, Elisabeth se calma, et détailla la chose qui était a ses cotés. Un être fait de métal, avec deux trous faisant office d’yeux, une bouche qui ne bougeait pas mais qui émettait des sons, sans qu’Elisabeth ne comprenne comment. Il était surement très fort, et robuste. D’où venait-il ?
Un autre homme de fer entra dans la pièce, il commença à parler avec son compatriote, mais Elisabeth ne comprenait pas les mots qu’ils employaient. Elle entendit tout de même les mots « conversions » et « mise à jour ». La conversation semblait tendue… L’être de métal qui avait veillé à son chevet semblait être le leader, et après avoir dit « Elle ne sera pas converti comme nous », il posa sa main de fer sur son comparse et lui envoya une décharge électrique qui fit exploser la tête de l’homme de fer. Elisabeth regarda cette scène avec en elle, un sentiment de crainte mais aussi de la fascination. Qui était ces hommes ? Elle voulait en apprendre plus sur eux. Elle se releva et l’homme de fer revint vers elle. Multiple questions sortirent de la bouche d’Elisabeth. L’homme y répondit docilement, elle apprit donc qu’ils étaient des êtres venus d’un autre univers, et qu’ils se faisaient appeler Cybermen. Ils avaient pour but de rendre les gens meilleurs en les convertissant comme eux. Elisabeth écoutait, écoutait, et elle aimait ce qu’elle entendait. Tous les êtres vivants pareils, plus de classe sociale, plus de sexe, plus de peur… Plus rien qui pourrait entraver la vie…
Elisabeth n’avait rien de méchant en elle, elle était juste ambitieuse, alors lorsque le cybermen lui proposa d’être leur ambassadrice auprès des humains, elle accepta immédiatement la proposition, d’autant plus qu’il lui promit de ne pas la convertir. Elle voulait être à la tête de cette armée de fer, elle, une humaine… La dernière humaine, si le plan marchait !
Pour que l’invasion se passe de façon optimale, il fallait commencer petit à petit à convertir les gens pour que l’armée grandisse sans que personne ne se doute de rien.
Pour le recrutement, les hommes de fer décidèrent que leur ambassadrice serait un parfait appât. Usant de ses charmes, Elisabeth arpenta les trottoirs parisiens attirant les hommes fortunés dans les usines de conversion, cachées dans des lieux abandonnés… Dans les bas fonds de la capitale, les murmures se dispersaient, parlant d’une femme diabolique, et de son armée surnaturelle. Ils l’appelaient la « Semeuse de morts » … O combien de cadavres sans cerveau avaient été repêché dans la Seine ?

Un soir, Elisabeth avait demandé la permission aux cybermen de leur ramener des humains de choix pour la dernière conversion avant l’attaque massive de Paris. Les hommes de fer consentirent à la demande de leur ambassadrice. C’est ainsi qu’Elisabeth, normalement future Baronne Enkeli, vint mettre fin à la lignée des Enkeli, en allant chercher, en compagnie de quelques hommes de mains, les membres de sa famille. Plus particulièrement son père, celui qu’elle avait tant haït pour son ambition de la caser avec un gentilhomme… Le gentilhomme en question, elle alla aussi le chercher. Elle se délecta des protestations de tous, de leur cri de rage et de terreur. Et lorsqu’elle croisa le regard de son père, ce sont les flammes de l’Enfer qu’il y vit. Ils furent tous emmenés pour être converti. Elisabeth ferma cette marche macabre, un sourire diabolique aux lèvres. Les cybermen avaient définitivement trouvé la meilleure humaine pour mener leur campagne à bien, même s’ils avaient légèrement amélioré son coté vengeur et qu’ils avaient stoppé tous les sentiments humains positifs…
Alors qu’ils avaient placé le père d’Elisabeth sur la plateforme de conversion, celle-ci se plaça devant lui. Son sourire s’étira sur son visage quand elle le vit gigoter et la prier de le laisser partir. Elle lui répondit qu’il aurait mal un bref instant et qu’après il renaitrait bien meilleur qu’avant. Alors que la machine se mettait en route, elle le remercia d’avoir voulu la marier, puisque sans cela elle n’aurait jamais connu ces fiers chevaliers de métal. Le bruit se fit ensuite assourdissant et les cris du pauvre homme résonna au plus profond d’Elisabeth qui ressenti une incroyable paix dans son âme.

La même nuit, la jeune fille fut appelée par le Chef Cybermen, celui qui l’avait accueilli et avec qui elle avait créé un lien assez spécial. Il lui prit la main et commença à l’entrainer dans des dédales de couloirs et de souterrains. Tout en marchant, il informa Elisabeth que ce soir serait un grand soir pour tout le monde, pas seulement parce que l’invasion de Paris allait commencer, mais parce que les cybermen allait avoir un nouveau chef. Elisabeth ne comprenait pas vraiment à quoi l’homme de fer faisait allusion, mais se réjouissait tout de même d’assister à cette grande ascension.
Après avoir traversé de nombreux souterrains, ils arrivèrent dans une grande pièce, qui semblait être une crypte, avec en son centre, un siège fait de métal, entouré de deux cybermen. Elisabeth eut l’impression que cet endroit avait quelque chose de sacré, et ne pu s’empêcher de chuchoter la question qui lui brulait les lèvres : « Qui allait s’installer sur ce trône ? ». Les cybermen qui se tenaient aux cotés du trône se dirigeaient vers eux lorsque le chef cybermen lui répondit « Vous ».
Les deux cybermen l’attrapèrent et l’emmenèrent de force à ce trône de fer, alors qu’elle se débattait comme elle le pouvait. Une fois assise, ses mains furent enchainées aux accoudoirs du siège. Alors qu’elle hurlait, le chef cybermen s’agenouillât devant elle en disant « Ce soir, la cyberqueen s’élèvera et nous guidera sur cette planète primitive ». Elisabeth était à présent en larmes, lorsqu’on lui posa sur la tête son casque, la reliant à toutes unités cybermen, la connectant avec toutes les galaxies. Ses yeux, avant d’un bleu limpide, avait été remplacé totalement par les ténèbres, sa vision avait été amélioré, son esprit développé pour mener la conversion de l’humanité à son terme.

Elle appela les soldats à l’attaque, pour qu’ils amènent le plus de monde dans les usines de conversions. Mais tout ne se passa pas comme prévu, un individu, se faisant appeler Docteur avait réussi à se mettre sur le chemin de l’armée de fer. Les usines avaient été détruites et la cyberqueen avait été caché de justesse… Le chef cybermen n’avait pas survécu, donnant sa vie pour permettre à Elisabeth de survivre et de créer de nouveau plan d’invasion…

C’est depuis cette nuit-là que la cyberqueen, s’étant rebaptisée Elisabeth Madness, enchainée à son trône attendait son heure dans les catacombes de la capitale française, en compagnie du peu de ses soldats ayant survécu…

________________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Jan - 19:32 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 21:13 (2010)    Sujet du message: [OS] Naissance d'une cyberqueen Répondre en citant

ouah trop bien !!! une autre sadique de la fic lol
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:05 (2017)    Sujet du message: [OS] Naissance d'une cyberqueen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Doctor Who Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com