Fantastic Worlds Industry Index du Forum
Fantastic Worlds Industry Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Il ne faut jamais dire Adieu
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Autres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 18:21 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

IL NE FAUT JAMAIS DIRE ADIEU



Disclaimer: Les personnages ne m'appartiennent pas.

Résumé: Un an après avoir quitté Sunnydale, Lisa refait apparition dans la vie d'Angel.

Citation:
Pour un vampire, le mot Adieu n’a pas grand sens, principalement lorsqu’on est un vampire âgé de plusieurs décennies, voir plusieurs siècles. Angel le savait très bien, les fantômes de son passé étaient souvent réapparu, au mauvais endroit, au mauvais moment pour le tourmenter, pour son plus grand déplaisir, ou pas. Il n’y avait qu’à regarder un an en arrière pour avoir un exemple… Lorsque sa création, sa Lisa était venu semer le trouble, à sa grande surprise, dans la ville de Sunnydale.

Angel soupira en repensant à son ancienne protégée. Elle avait fait ses bagages, jetait le tout dans le coffre de sa voiture aux vitres teintées. Lorsqu’elle s’était retournée vers lui, une ultime fois avant de filer vers un nouvel horizon, elle avait posé ses lèvres tendrement sur les siennes. Lorsqu’elle lui avait murmuré « Adieu », Angel avait senti son cœur se briser…
Observant la ville de Los Angeles depuis un toit, il se demandait ce que la vampire était devenue en une année, si le Maire avait réussi à la faire tuer, avant de lui-même décédé dans l’explosion du lycée de Sunnydale…
Au loin, l’aube était proche, il était temps pour le vampire de regagner l’agence. Il espérait avoir un peu de temps de répit avant que l’exubérante, la Tornade Cordélia n’arrive pour se mettre au travail.

Dans l’ombre d’une ruelle, deux yeux bleus-gris luisaient comme deux lucioles, scrutant à son insu l’ange déchu, le protecteur des nuits de Los Angeles. Non, pour un vampire âgé de plus de 200 ans, le mot Adieu n’a aucun sens. Et ça personne ne le sait mieux que Lisa…
Sortant de l’ombre pour rejoindre son studio, Lisa était vêtue d’une grande robe, légère et vaporeuse, d’un noir d’ébène qui lui donnait l’air d’être un ange noir. Observant le vampire encore une fois, elle pensa qu’il était temps de renouer les liens avec son créateur et ancien amant. Ses talons martelaient le sol régulièrement, et le sourire aux lèvres, elle pensa qu’elle se sentait chez elle dans cette grande ville rempli d’anonyme, de démons et de sang frais…
Jetant un dernier regard vers le toit, Lisa savait qu’il pensait à elle, et bientôt, ils se retrouveraient pour le meilleur et surtout pour le pire…

Il était à peine 9h que les pas de Cordélia résonnaient déjà sur le carrelage de l’agence. C’est donc un Angel grognon qui entra dans le bureau, où la jeune femme était afférée à faire les comptes de l’entreprise. Maugréant qu’il fallait demander plus d’argent aux personnes qu’ils aidaient, la jeune femme n’avait pas entendu le vampire et lorsqu’elle leva les yeux de la paperasse, elle sursauta. Feignant que tout allait bien, elle le salua joyeusement. Il fit de même, se servit un café et s’installa sur une chaise.
Soudain Cordélia se figea, puis tomba au sol en se tordant de douleur, les yeux complètement dans le vague. Angel savait que ça voulait dire qu’une nouvelle mission l’attendait, il se précipita auprès de la jeune femme qui revenait peu à peu à la réalité.

« Cordélia : Ouch ! Si un jour je retrouve Doyle dans l’au-delà, rappelle-moi qu’il faut que je lui botte les fesses !
Angel : Qu’est ce que tu a vu ?
Cordélia : Tout va bien, merci de t’en soucier !
Angel : Excuse-moi, je suis tendu ces jours-ci, j’ai un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose d’énorme allait venir nous donner du fil à retordre.
Cordélia : Tu crois pas si bien dire. La vision était très sombre et énigmatique, je n’ai vu que des yeux luire dans l’ombre, des dents bien aiguisée, si tu vois ce que je veux dire, et un rire sadique.
Angel : Un rire féminin ou masculin ?
Cordélia : Je dirais féminin. En tout cas elle prend soin de ses dents, elles étaient éclatantes…
Angel : Rien d’autre ?
Cordélia : Ah si, je crois qu’il y avait un corps à terre. Mais bon quoi de plus normal pour un vampire ?
Angel : Il était nu ?
Cordélia : Le cadavre ? Oui, pourquoi ?
Angel : Pour rien, juste un très mauvais pressentiment… »

Cordélia, haussant les épaules, retourna s’asseoir à son bureau, un cachet de paracétamol à la main, un verre d’eau dans l’autre. Angel, lui, retourna dans ses appartements, l’air soucieux, espérant que la vision de Cordélia n’indiquait pas ce qu’il craignait. Lorsqu’il s’installa dans son fauteuil un livre à la main, il pensa à elle. Etait-il possible que Lisa soit de retour ?

A suivre…

Citation:
Angel tournait en rond, comme un lion en cage, attendant que le crépuscule vienne. La vision de Cordélia l’avait mis dans tous ses états, il comptait bien faire le tour de ses indic’, même s’ils étaient éparpillé aux quatre coins de Los Angeles. Il devait savoir si Lisa avait été vu dans les parages ces derniers jours.

Le soleil déclinait petit à petit et Cordélia remplissait encore quelques paperasses avant de rejoindre son appartement, se délectant déjà du bain que Dennis, le fantôme de son appartement, lui aurait fait couler.
Soudain des pas résonnèrent sur le carrelage de l’agence, un bruit de talons haut, claquant dans un rythme régulier. Cordélia était très étonnée, puisqu’elle était certaine d’avoir fermée la porte à clef et d’avoir mis le panonceau indiquant « fermé » sur celle-ci. Levant les yeux vers l’intruse et potentielle cliente, elle fut surprise par la tenue de la femme se tenant face à elle. Habillée d’un tailleur, de bas, de chaussures d’une seule et même teinte, le noire, et portant également un chapeau, où pas un cheveu ne dépassait, un voile intégré masquant son visage, elle avait tout l’air d’une veuve. Un démon aurait-il tué son mari ? Malgré le fait que ce mois-ci le tiroir caisse était fort vide, Cordy ne souhaitait pas faire d’heures supplémentaires ce soir. Elle congédia donc sur un ton amical, la mystérieuse femme.

« Cordy : Pardonnez-moi, madame, mais nous sommes fermés.
Inconnue : Madame ? Je vais vraiment finir par croire que j’ai l’air vieille…
Cordy : Oh ! Excusez-moi. Mais cela n’empêche que nous sommes fermés.
Inconnue : J’ai besoin de voir votre patron.
Cordy : Il est occupé.
Inconnue : Eh bien dites-lui que c’est urgent. »

La femme s’assit alors, retirant son chapeau et laissant tomber une cascade de cheveux d’un roux flamboyant et laissant apparaître le visage d’une jeune femme ayant à peine passé les 20 ans. Cordy comprit que cette cliente n’était pas prête à partir avant d’avoir parlé à Angel.
S’éclipsant en direction des appartements du vampire, elle le trouva en train de contempler un tableau qu’elle n’avait jamais vu auparavant, représentant 3 jeunes filles en tenue de bal, entrant dans un château. Angel sursauta en entendant Cordy toussoter dans son dos pour signaler sa présence et reposa le tableau derrière un fauteuil, caché au regard de tous.

« Cordy : Jolie peinture, pourquoi tu ne l’affiches pas ?
Angel : Elle est trop imprégnée de souvenirs.
Cordy : C’est toi qui l’as faite ?
Angel : Oui. Bon Cordélia, qu’est ce qui t’amène ici ?
Cordy : Désolée. Il y a une jeune femme qui tient absolument à te voir.
Angel : Elle t’a dit son problème ?
Cordy : Elle a juste dit que c’était urgent, et vu sa tenue, je crois que c’est une veuve.
Angel : Bien j’arrive régler ça au plus vite, après je vais faire ma ronde. »

Angel se tourna vers son armoire où ses armes étaient entreposées. Il prit quelques pieux et tout en suivant Cordélia pour rejoindre la cliente, les stockait dans ses caches secrètes de son manteau. Ils arrivèrent dans le bureau, le vampire toujours afféré à ses pieux, lorsqu’il leva les yeux sur la jeune fille qui était installée, jambes croisées, sur un des fauteuils, il lâcha le dernier pieu qui percuta le sol, le son rompant le silence soudain.
L’inconnue, le sourire aux lèvres se leva et fit quelques pas en direction du vampire qui était resté bouche bée.

« Lisa : Angelus ! Tu sais que ton air me rappelle la dernière fois où on s’est vu ? Ferme la bouche où tu vas gober des mouches…
Cordy : Tu la connais ?
Lisa : Angelus et moi c’est une très longue histoire…
Angel : Qu’est-ce que tu fais là ?
Lisa : Quel accueil. Moi qui croyais que tu allais être heureux de me voir, surtout avec la tueuse rayée du tableau… Visiblement tu l’as vite remplacé cela dit.
Angel : Ne joue pas la provocation avec moi, pas maintenant. Qu’est ce que tu fais là ?
Lisa : Ok ok, je parle c’est bon. Je crois qu’il y a un vampire qui s’amuse à copier mon mode opératoire.
Angel : C'est-à-dire ?
Lisa : Quelqu’un s’amuse à semer des corps d’hommes nus à travers le pays, vidés de leur sang…
Cordy : Ma vision… Vous êtes un vampire ?
Lisa : Non, je suis le petit chaperon rouge…
Angel : Qui me dit que ce n’est pas toi qui les a tous tués, comme à ton habitude ?
Lisa : J’ai changé, quand j’ai quitté Sunnydale l’an dernier, je n’étais plus la même.
Angel : Je vais verser une larme.
Lisa : Des sarcasmes, on dirait que je ne suis pas la seule à avoir changé. Je suis partie en Europe, et j’ai rencontré des vampires hors du commun, bien plus que toi Angelus.
Cordy : Qu’est-ce qu’ils ont de si spécial ?
Lisa : Ils ont arrêté de se nourrir de sang, totalement sevré de ce breuvage écarlate. Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’ils n’ont même pas d’âme.
Angel : Alors quoi ? Tu vas me dire que t’as arrêté de tuer ?
Lisa : Je sais ça peut paraître invraisemblable pour une prédatrice comme moi, mais c’est bel et bien le cas, ça fait 6 mois que je n’ai pas bu de sang.
Angel : Je demande à voir…
Cordy : Excusez-moi, juste une petite question, en quoi ces cadavres ont quelque chose de spécial ? Je veux dire, n’importe quel vampire peut faire ça.
Angel : Excepté que Lisa à une méthode bien particulière de tuer ses victimes. Ils ont tous un sourire extasié.
Cordy : Je vois… Mais je ne pense pas que ça soit la seule à faire ça, si ?
Lisa : Je les marquais aussi au fer rouge, d’un L sur la poitrine. J’aimais bien rendre dingue les forces de l’ordre… »

Les yeux de Lisa semblèrent lointains d’un coup, et Angel dû la secouer pour la faire revenir sur terre. Un sourire gêné révéla ses dents. Cordy s’approcha pour les voir de plus près. Lisa fit les yeux ronds en la voyant s’approcher pour observer sa dentition.

« Lisa : Angelus, je crois que ta secrétaire est cinglée.
Cordy : Hé !
Angel : Elle est spéciale oui, mais pas cinglée. Cordélia, pourquoi regardes-tu ses dents ?
Cordy : Dans ma vision, la personne dans l’ombre avait des dents dignes des pubs pour dentifrice.
Angel : Et ?
Cordy : Ben là c’est pas le cas pour ton amie.
Lisa : Donc il y a bel et bien quelqu’un qui s’amuse à semer des corps en mon nom…
Cordy : Qui aurait intérêt à faire ça ?
Lisa : Etant donné mon grand âge, j’ai eu le temps de me faire pas mal d’ennemis…
Angel : C’est sur mais je ne vois quand même pas l’intérêt de faire ça.
Lisa : Trouvons qui s’amuse à ça, et on trouvera pourquoi. Enfin si bien sur, tu veux bien m’aider.
Angel : Je ne suis pas sur que ça soit une bonne idée.
Lisa : tu vas laisser des innocents se faire massacrer ? C’est bizarre j’ai entendu dire que justement tu étais le justicier des nuits de L.A.
Angel : Ok tu as gagné. Mais quand tout ça sera fini, tu repars, ok ?
Lisa : La ville n’est-elle pas assez grande pour nous deux ?
Angel : Je n’ai pas envie d’avoir sans cesse besoin de te surveiller.
Lisa : La confiance règne ! »

Cordy regarda l’échange des deux vampires, puis soupira d’exaspération. Elle se dirigea vers le porte manteau, prit son imperméable et quitta l’agence. Lisa suivit du regard la jeune femme, se demandant si son arrivée n’avait pas jeté un froid entre son créateur et sa secrétaire. Si c’était le cas, elle s’en sentait satisfaite, ça ne fait jamais plaisir de voir son premier amant dans les bras d’une autre, une humaine en plus. Même si elle avait changé, qu’elle ne buvait plus de sang, Lisa n’avait pas renoncé à sa nature de croqueuse d’hommes, et elle espérait vivement qu’elle réussirait à avoir de nouveau Angel entre ses cuisses… Elle sentit son regard posé sur elle, un petit sourire se dessina sur ses lèvres écarlates, puis elle tourna de nouveau la tête vers lui. Il la fixait d’un air effaré, peut être voyait-il en elle tous les changements survenus en une année.

« Lisa : Ne me regarde pas comme ça, Angelus. Mis à part le fait que je ne tue plus, je suis toujours la même Lisa.
Angel : Tu sais que c’est ton instinct de prédateur qui faisait quasi toute ta personnalité ? J’ai l’impression de découvrir une nouvelle femme.
Lisa : Qui t’as dit que je n’étais plus un prédateur ? Les hommes ont toujours à craindre de moi, surtout quand je les laisse tomber comme de vieilles chaussettes.
Angel : Là je te retrouve un peu plus. D’ailleurs, c’est quoi cette tenue de veuve ?
Lisa : Je voulais passer inaperçu. Tu aimes ?
Angel : C’est différent de tes longues robes d’un autre siècle. Le tailleur fait beaucoup trop strict pour toi.
Lisa : Je peux l’enlever si tu veux…
Angel : Là je te retrouve définitivement ! »

Il éclata de rire et serra dans ses bras la jeune fille. Puis regardant l’horloge au-dessus de la porte, il décida qu’il était temps d’aller patrouiller. Il proposa à Lisa de l’attendre à l’agence, mais elle insista pour venir. Quand il fit allusion au fait qu’elle n’avait pas vraiment une tenue très pratique pour se battre, elle lui répondit que parfois les talons pouvaient servir de très bon pieu.
Il lui sourit, essayant surement d’imaginer comment on pouvait réussir à se battre dans des vêtements si serrés. Puis il lui tendit le bras, et c’est bras dessus-bras dessous qu’ils quittèrent le QG d’Angel Investigation.

A suivre …
Citation:


Les deux vampires firent le tour des indics d'Angel, mais malheureusement, même sous la menace ou l'appât du gain, personne n'était disposé à parler. Bredouilles, ils décidèrent tout de même de faire la tournée qu'Angel faisait toutes les nuits pour s'assurer que personne ne se faisait attaquer. La tournée fut assez rapide, il ne rencontrèrent que 3 vampires, qui furent rapidement réduit en poussière.
Lisa décida qu'il était temps pour elle de regagner son appartement. Elle en donna l'adresse à Angel, au cas où il ait besoin d'elle dans les prochaines nuits. Elle déposa un baiser sur la joue du vampire et s'en alla en direction de chez elle.

Arrivée dans ses pénates, elle ferma les rideaux de velours rouges, jetant un dernier coup d'oeil par la fenêtre pour admirer la plage avant l'aube. Elle résidait dans un petit appartement de Santa Monica, dans un quartier très huppé. Malgré le fait qu'elle soit sans travail et donc sans le sou, ses charmes avaient fait des merveilles pour obtenir cet appartement.
Au loin, les premiers rayons pointés, dans un soupir, Lisa ferma soigneusement le rideau et alla s'assoir sur son canapé en cuir noir. Une pointe de nostalgie l'envahie, elle ferma les yeux, et des flashs du passé lui vinrent. Sa dernière journée au soleil: Le jour de son mariage, sa première nuit aux cotés d'Angel, le jour où il était parti avec Darla, la laissant seule au monde.

Londres 1820.

Assise au bord de la Tamise, Lisa regardait le corps de l'homme qu'elle venait de tuer se faire emporter par le courant. Elle soupira, chasser seule était devenu ennuyeux, elle aurait voulu qu'Angelus soit là pour l'accompagner dans la traque de cet homme. Elle avait prit son temps avec lui, elle l'avait poursuivit plusieurs jours, le transformant en mauviette. Ce machiste avait fini effrayé par une femme, Lisa était si fière d'elle, d'autant qu'il lui rappelait son mari. Elle se releva et décida qu'il était temps de rentrer, même si elle avait encore une petite faim. Dans les rues désertes de la capitale, Lisa se sentit terriblement seule, si seulement Darla n'était pas revenue lui ravir son seigneur. Il était peut-être temps pour elle d'engendrer un compagnon.

Il y avait une légère brise, et les feuilles volées autour de la vampire tandis qu'elle remontait une avenue. Elle s'immobilisa soudain lorsqu'elle entendit des pas résonner derrière elle.

« Inconnu: Vous savez que c'est dangereux pour une dame de se balader seule ainsi au milieu de la nuit.
Lisa: J'ai beau être une femme, je ne suis pas sans défense.
Inconnu: Je n'en doute pas une seconde, Lisa. Je t'ai manqué?
Lisa: Angelus! Justement le soir où je me disais que tu te serais amusé de voir comment j'ai transformé un machiste en parfaite mauviette.
Angelus: Alors j'imagine que tu ne m'as pas encore remplacé.
Lisa: Pas à long terme en tout cas, mais j'y réfléchissais justement. Sauf si tu as décidé de refaire un bout de chemin avec moi.
Angelus: Je me disais qu'au lieu de rester dans ton coin comme les 3 dernières années, tu pourrais nous accompagner, on s'amuserait bien plus à trois!
Lisa: C'est bien tentant Angelus, mais je n'ai pas envie de jouer les cinquième roues de carrosse. Bonsoir et passe mes meilleurs sentiments à Darla »

Lisa, qui ne s'était pas retournée, reprit son chemin en direction de son luxueux appartement. Elle entendit Angelus partir dans la direction opposé, après qu'il ait laissé échappé un grognement de frustration. Lisa n'avait jamais beaucoup aimé la créatrice de son seigneur et c'était réciproque, elles se battaient pour obtenir son attention et ses faveurs, elles n'étaient pas du genre à le partager, ce qu'il avait beaucoup de mal à comprendre. Mais après tout, les femmes étaient comme ça...

La vampire gravit les marches de marbre qui menaient aux étages. Elle rentra chez elle, alluma une chandelle et se dirigea vers sa chambre, lorsqu'elle entendit du bruit derrière elle, Elle se tourna rapidement, le chandelier en avant pour mettre en pleine lumière l'intrus. C'était en fait une intruse et Lisa émit un sifflement de colère, tout en révélant ses crocs.

« Darla: Allons Lisa, comportons-nous comme de vrais dames.
Lisa: Tu n'es pas la bienvenue chez moi!
Darla: Je sais, je serais brève. Je sais qu'Angelus est venu te parler, dans ton intérêt, reste à l'écart. Ce n'est pas parce que tu es sa création que tu dois nous trainer dans les pattes.
Lisa: Rassure toi, tant que tu seras à ses côtés, je ne m'approcherais aps, mais on te connais bien, les hommes tu t'en lasses si rapidement...
Darla: Quand tu auras mon age, on en reparlera. Trouve toi un homme à engendrer, Angelus ne te reviendras pas de si tôt.
Lisa: Tu te sur estimes, s'il est venu me voir c'est qu'il s'ennuie peut être avec toi. Tu n'as pas l'air très intéressante comme fille, pas très intelligente non plus...
Darla: On n'est pas tous nait avec une petite cuillère en or dans la bouche.
Lisa: T'as quand même eu quelques décennies pour combler tes lacunes... Bref si tu en as fini, peux-tu partir de chez moi, je en tiens vraiment pas que tu te retrouves coincée ici pour cause de soleil... »

Lisa poussa Darla vers la porte, qui avant de se la faire claquer au nez cracha sur sa rivale. Lisa était dans une rage folle, si le soleil ne menaçait pas de se lever dans peu de temps, elle l'aurait poursuivis pour l'exterminer.


Los Angeles, de nos jours.

Lisa sursauta lorsqu'elle revint à elle. Elle était allongée à terre, au pied de son canapé. Ce rêve avait était si réel, comme si elle avait repris part à ces scènes de son passé. Elle jeta un coup d'oeil à la pendule. Elle jura, il n'était que 9 heures et elle avait besoin de parler à Angel de ce rêve étrange.
Elle décida que le soleil n'était pas un problème et descendit en direction de la cave de l'immeuble, pour se faufiler dans la trappe menant aux égouts.

Angel n'arrivait pas à fermer l'oeil, il était inquiet à cause de cette histoire. S'il y avait un imitateur aussi féroce que Lisa et que Lisa se remettait à tuer, alors le carnage serait assuré. Et si en fait Lisa était tout de même à l'origine de ces meurtres, qu'elle leur aurait menti et que Cordélia avait mal vu les dents de la personne de sa vision. Un tas de question lui tourné dans la tête encore et encore. Il hésitait à monter à l'étage voir Cordélia qui venait d'arriver, il savait qu'elle allait le bombarder de question au sujet de Lisa.
Il entendit ensuite la porte d'entrée s'ouvrir, Peut-être Wesley qui venait prêter ses services encore une fois. Il était peut être temps de l'engager.
Il décida de monter voir, au cas où c'était un client qui venait leur demander leur service. Ce qui serait assez fâcheux étant donné qu'ils étaient déjà sur une affaire, et qu'il était vraiment rare que deux affaires leur tombent dessus en même temps.

Au moment où il montait les marches pour rejoindre l'agence, il entendit un bruit suspect venant de son appartement. Il redescendit à pas de loup, attrapant une arbalète au passage. Il savait que cela venait de la grille menant aux égouts. Alors qu'il s'avançait doucement, la grille se leva, et une main féminine se posa sur le rebord, tremblante comme une feuille. Angel reconnaitrait cette main même au milieu de centaine de mains, il se précipita pour aider sa progéniture à s'extirper des égouts.
Il la prit par le bras et la sorti des égouts avec une facilité que seul un vampire pouvait avoir. Il la posa sur la terre ferme, où elle s'écroula, prise de tremblements incontrôlable. Angel referma la grille et se précipita aux cotés de Lisa pour essayer de comprendre ce qui la mettait dans un état pareil.

« Angel: Lisa, qu'est ce tu fais là? Qu'est ce qui t'arrive? On t'a attaqué?
Lisa: Je... J'ai fais un rêve bizarre... Et je...Je voulais... Voulais venir t'en... T'en parler.
Angel: C'est ce rêve qui t'as mis dans un état pareil
Lisa: Non. Sur... Sur...
Angel: Prends ton temps. Tu as rencontré ton admiratrice?
Lisa: Non, pire... Dans les égouts...
Angel: Qu'est ce qu'il y a dans les égouts? Mon dieu, Lisa, tu es encore plus blanche que d'habitude. Qu'est ce qui pourrait effrayé une vampire de ton age ?
Lisa: Je l'ai vu... Oh seigneur, comment est ce que j'ai pu le voir ?
Angel: Qui as-tu vu Lisa? Tu peux tout me dire, je te protégerais, quoi qu'il arrive.
Lisa: Tu peux me protéger de la folie ?
Angel: Dis moi ce que tu as vu.
Lisa: J'ai vu Ville... »

A suivre...
Citation:
Angel serra Lisa contre lui, lui passa une main dans les cheveux, pour essayer de la calmer.

« Angel: Doucement. Ça va aller Lisa, ce n'était qu'une hallucination, ça arrive.
Lisa: C'était plus qu'une hallucination, il est passé à coté de moi, il m'a frolé. Je l'ai senti, il était réel!
Angel: Il ne t'a pas parlé ou attaqué ?
Lisa: Il ne m'a même pas regardé.
Angel: Tu es persuadée que c'était Ville?
Lisa: C'est ma progéniture, je sais à quoi il ressemble, même s'il a fini en poussière. »

Angel baissa les yeux en repensant à la fin de Ville, tué par Buffy, un an auparavant. Il était si jeune, à peine quelques jours. Comment ce vampire pouvait être ici, à Los Angeles?
Angel posa son regard sur sa progéniture, elle le fixait, ses yeux transmettant de la peur. Elle était véritablement terrifiée. A sa place, il aurait été rempli de joie. Le lien liant seigneur et création est si fort, Lisa devrait être contente de voir renaitre celui à qui elle avait donné la vie.

« Angel: Pourquoi je lis de la peur dans ton regard?
Lisa: Il n'est pas revenu à la vie pour rien, c'est ça qui me fait peur. D'abord une imitatrice, maintenant Ville qui revient à la vie.
Angel: Il est vrai que c'est assez louche. Et quand c'est louche, ça n'indique qu'une chose. Viens, montons voir Cordy et Wesley. »

Lisa commençait à reprendre son sang froid, mais était encore secouée de temps en temps de petits frissons. Angel l'aida à se relever, ses genoux s'entrechoquaient légèrement. Le vampire lui murmura une parole rassurante, ce qui la fit sourire. Ils montèrent tout deux vers les bureaux d'Angel Investigation.
Lorsqu'ils entrèrent, deux pairs d'yeux se braquèrent sur eux. Angel aida Lisa à s'installer sur une chaise, elle était toujours plus ou moins sous le choc. Il se tourna vers ses associés.

« Wesley: Tu ne me présentes pas notre invitée?
Lisa: C'est vrai ça Angelus, quelle impolitesse. Mais en vous regardant je ne serais pas étonnée que vous soyez anglais, dans le genre rat de bibliothèque. Mais ne faites pas cettemine là, j'adore les rats de bibliothèque.
Wesley: Elle t'a appelé Angelus ?
Angel: Oui, je lui dis sans cesse d'arrêter mais elle ne peut s'en empecher, comme d'autres choses d'ailleurs, il semblerait...
Lisa: Eh, il faut bien que j'occupe mon esprit avec quelque chose. Sinon comment veux-tu que je sois sobre depuis 6 mois.
Wesley: Quelqu'un va-t-il enfin me dire qui est cette jeune femme?
Cordy: Elle s'appelle Lisa, c'est une des progéniture d'Angel.
Wesley: Quoi? LA Lisa ? Celle qui a semé le trouble l'an dernier ?
Lisa: La seule, l'unique. Donc vous étiez à Sunnydale l'an dernier ? J'aurais adoré vous rencontrer à l'époque, j'étais plus... sauvage »

Lisa avait soudain l'air d'une enfant en faute, un petit sourire candide sur les lèvres. Angel la fusilla du regard, tandis que Wesley l'attrapait par le bras pour lui parler en privé.

« Wesley: As-tu perdu l'esprit ? Tu aides une femme qui a commis de nombreux meurtres, qui a failli tuer Buffy.
Angel: J'ai fait exactement la même chose dans le passé, pourtant tu es avec moi et tu m'aides non?
Wesley: Tu es différent, tu as une âme toi!
Angel: Elle a des problèmes, et je me demande si ce n'est pas un coup de Wolfram&Hart.
Wesley: Et si c'est elle qui invente tout ça pour s'approcher de toi et te faire perdre ton âme?
Lisa: Je suis déçue de toute cette méfiance, mais je la comprends. Mais ne soyez pas effrayé, l'anglais, je n'ai pas mordu depuis 6 mois... »

Lisa se tenait dans l'encadrement de la porte, plus en forme que jamais, visiblement remise de ses émotions. Wesley la toisa de son regard d'observateur, chaque centimètres de la vampire passa sous son regard inquisiteur. Il fallait l'avouer, c'était une belle femme, mais bon, tous les vampires dégagent un certain charme, dans le genre envoutant. Les courbes de la jeune femme étaient mise en valeur par son tailleur.
Elle s'avança vers lui d'une démarche féline, ses talons hauts claquant en un rythme hypnotique. Elle se posta devant lui, plongeant ses yeux dans les siens, glissant ses doigts autour de sa cravate, avec l'intention de la lui enlever. Le coeur de Wesley s'emballa au moment où elle entreprit de débouter sa chemise, ce sourire de mi enfantin-mi prédateur. L'anglais se sentait fondre. Alors c'est ainsi que ses victimes se faisaient prendre ?
Soudain, il semblait que quelqu'un l'appelait au loin. Angel? Oui c'était Angel. Lorsqu'il revenait de ses songes, Lisa était toujours dans l'encadrement de la porte , appuyée sur l'un des côtés, un sourire amusé aux lèvres. Angel lui leva les yeux au ciel. Il savait tellement le genre d'effet que sa protégée avait sur les hommes, ils s'en étaient servis de nombreuses fois pour séduire leur diner.

« Lisa: Wolfram&Hart ? C'est quoi ? Ça sonne très cabinet d'avocats.
Angel: C'est un cabinet d'avocats. Au service des forces du mal, et pour je ne sais quelle raison, il m'ont pris pour cible.
Lisa: Un vampire avec une âme. C'est vrai qu'on se demande pourquoi on s'attaque à toi .
Angel: Et je pense qu'ils s'en prennent à toi pour m'atteindre.
Lisa: C'est une théorie. Bon ils sont où les affreux pas beaux avocats ? J'ai pas envie de passer ma vie à voir le fantome de mon ex et a revivre mon passé à travers des rêves. »

Angel avait beau lui répéter que c'était trop dangereux d'aller là bas, Lisa n'en fit qu'à sa tête, et à peine le soleil fut couché, elle s'élança dans la nuit. Le vampire l'aurait bien suivi si elle ne l'avait pas menotté à son radiateur, après qu'elle ait au préalable vérifié que ses 2 amis étaient bien rentrés chez eux.
Il hurlait son nom, mais elle n'écoutait pas. Pauvre folle qui se jetait dans la gueule du loup. Elle n'avait pas l'habitude de rencontrer plus fort qu'elle. Elle avait toujours était le prédateur, jamais la proie. Même les chasseurs de vampires ne s'étaient jamais mis à la traquer, Angel n'avait jamais vraiment su pourquoi. Peut-être parce qu'elle n'avait jamais été démasquée, malgré son modus operandi.
Angel retomba dans ses souvenirs, c'était en Angleterre, l'une des dernières fois qu'il avait vu Lisa, avant d'avoir récupéré son âme...

Londres, 1820.

Angelus avait réussi à convaincre Darla d'aller en Angleterre, à la recherche de sa protégée. La vampire trainait des pieds quand il était question de la créature que son amant avait engendré. Elle était bien différente d'elle, discrète mais néanmoins dévastatrice, et Darla détestait la concurrence. Elle avait une trop grande facilité à séduire les hommes, donc son Angelus. Lisa avait l'air d'une enfant innocente, aucun homme ne savait y résister, alors que Darla, même ayant été une professionnelle dans le passé ne faisait pas autant d'effet sur la gente masculine.

Arrivés dans la capitale anglaise, les deux amants s'installèrent dans un luxueux hotel. Angelus parti en quête de sa création, pendant que Darla décida d'aller chasser.
Le vampire retrouva sa jeune prodige dans une soirée mondaine où elle était entourée d'hommes prêts à tout pour repartir à son bras et avoir le droit de gouter à sa peau blanche comme le lait et douce comme le satin. Angelus sourit, il savait qu'elle avait déjà jeté son dévolu sur l'un d'eux. Elle le fixait d'un regard gourmand qu'il ne connaissait que trop bien. Les traits de l'homme avait quelques similitudes avec le défunt mari de la vampire. C'était surement pour cela qu'elle l'avait choisi.
Selon sa méthode, elle se ferait raccompagner par l'homme, elle se donnerait à lui, et commencerait ensuite à le traquer pendant plusieurs jours, tuant des gens de son entourage... Un par jour, pour que la peur puisse monter doucement dans la peau de l'homme. Et enfin, elle le tuerait dans une dernière étreinte passionnée, elle ne trouvait rien de plus orgasmique. Pour terminer le tableau, elle apposait sa marque au fer rouge, le L de Lisa...

Il savait que l'homme n'y couperait pas et Angelus décida de suivre les différentes étapes en tant que spectateur, et qu'il aborderait sa Lisa lorsqu'elle en aurait fini avec lui.
Darla espérait ne pas rester trop longtemps dans cette capitale qu'elle trouvait froide et ennuyeuse, malheureusement pour elle, la traque de Lisa dura au moins 10 jours. Si Angelus s'amusait comme un fou de voir sa protégée massacrer les amis de sa victime, son amante, elle n'espérait qu'une chose: que la jeune vampire trébuche et se fasse tuer...

Los Angeles, de nos jours.

Angel se débattait, tirant sur les menottes, esperant qu'avec sa force vampirique, la chaine se briserait. Mais malheureusement, la chaine était décidément d'une bonne qualité, la seule chose qu'il avait réussi à faire, c'était décrocher le radiateur du mur. Pestant, il tira l'engin derrière lui de manière à arriver jusque son bureau où il pourrait appeler Wesley pour qu'il vienne l'aider.
Peu après, l'anglais arriva au bureau d'Angel Investigation et retint un rire en voyant Angel, le radiateur attaché au poignet.
Il l'aida en crochetant la serrure. A peine libéré, le vampire remercia son ami et fila dans la nuit à la poursuite de sa protégée.

Alors qu'il courait dans les rues de la ville des anges, une odeur de sang attira son attention. Pistant l'odeur, il arriva dans une ruelle où un véritable carnage avait eu lieu, des morceaux de corps humains jonchaient le sol.
Et au milieu de tout ce sang, se tenait une jeune fille rousse, dont les vêtements blancs étaient maculés de sang. Dans ses mains, elle tenait un bras et un pied.
Le visage plein de sang, les yeux pleins de larmes et suppliant, la jeune fille regardait Angel comme si elle ne comprenait pas ce qui se passait. Elle ouvrit la bouche, ses lèvres tremblaient.

« Lisa: Aide-moi »

A Suivre...

Citation:
Angel s'approcha doucement, pendant que Lisa fondait en larmes tout en lâchant les membres qu'elle tenait dans les mains. Elle s'effondra sur le sol, ses larmes redoublant alors que le vampire n'était qu'à quelques mètres d'elle. Il s'agenouilla prudemment.

« Angel: Bon sang, Lisa, qu'est ce qui s'est passé?
Lisa: J'en sais rien, je suis rentrée chez moi pour me changer. Je suis sortie et puis le vide jusqu'à ce que je me retrouve avec un bras et un pied dans les mains.
Angel: Comment ça « le vide »?
Lisa: C'est comme si je m'étais endormie. Je suis incapable de me souvenir ce qui s'est passé entre deux.
Angel: Bon viens, nous allons mettre ça au clair à l'agence, il ne faut pas qu'on traine ici. Si Kate nous trouve ici, elle va avoir encore moins confiance en moi.
Lisa: Kate ?
Angel: Un inspecteur de police.
Lisa: Une jolie blonde j'imagine.
Angel: C'est pas le moment, Lisa. Lève-toi, on rentre. »

Il aida son amie, ou ennemie, il ne savait toujours pas dans quel camp la classer. Son corps dégoulinait du sang de la pauvre personne qui avait été mise en pièces. Mais un reniflement pu indiquer à Angel qu'il n'y avait pas le sang d'une seule personne.
Voyant que Lisa n'arrivait pas à se relever, qu'elle avait la tête baissée, Angel se pencha pour voir ce qui n'allait pas. Du sang coulé sur le sol à grosse goutte. Angel se rendit compte d'une chose qu'il n'avait pas vu auparavant, qui pourtant sautait aux yeux: La gorge de la vampire avait été tranché, c'était son sang qu'Angel avait senti. Lisa releva la tête légèrement, ses lèvres formèrent un sourire qui ne masquait pas la souffrance qu'elle éprouvait.
Elle ferma les yeux, son sourire forcé ne quittant pas ses lèvres, puis finit par s'effondrer totalement sur le macadam.
Son compagnon entendit au loin les sirènes de police, il porta la jeune femme inconsciente dans ses bras, son sang continuant de dégouliner, la plaie ne voulant pas cicatriser. L'entaille était peut être trop profonde pour qu'elle guérisse rapidement.

Il la ramena à son appartement, où il la nettoya du sang qui la maculait, puis appliqua un pansement sur sa gorge, espérant que ça aiderait à cicatriser. Il l'étendit sur son lit et remonta dans les bureaux de l'agence, faisant des recherches sur les amnésies.
Le reste de la nuit passa sans encombre. Au matin, Cordélia et Wesley arrivèrent pour travailler et trouvèrent Angel endormi, au milieu d'une dizaine de bouquin. Cordy alla le secouer, pendant que l'anglais se penchait sur les lectures de son patron. Quand le vampire fut réveillé, après quelques gifles de la part de la jeune femme, Wesley décida de le questionner.

« Wesley: Intéressantes tes lectures. Tu es sur une affaire?
Angel: C'est à cause de Lisa.
Wesley: Tu l'as retrouvé ?
Angel: Oui et dans un mauvais état. Enfin meilleur état que le type qu'elle a mit en pièces.
Cordy: Oh mon dieu, elle a tué quelqu'un?
Angel: Tué et découpé en morceaux. Enfin, je ne suis pas vraiment sur que ça soit son oeuvre. Elle est amnésique, elle ne se souvient pas de ce qui c'ets passé entre le moment où elle est sortie de chez elle et le moment où je l'ai retrouvé, pleine de sang, un pied et un bras dans les mains.
Cordy: Yeurk!
Wesley: Qu'est-ce qui te fait penser que ce n'est pas elle qui a fait ça?
Angel: Quelqu'un lui a tranché la gorge.
Wesley: Elle aurait pu le faire elle-même non?
Angel: Oui c'est possible. Mais pour l'instant je cherche a savoir ce qui l'a rendu amnésique.
Wesley: Et si c'était une amnésie feinte ?
Angel: Je sais que c'est un vampire, mais je suis persuadé qu'il y a du bon en elle.
Wesley: Tu es trop attachée à elle pour en juger, et tu le sais.
Angel: Et qu'est ce que je devrais faire alors ? La tuer ?
Wesley: Peut-être. Ou alors la garder prisonnière. Ou est-elle pour l'instant ?
Angel: Dans mon appartement. Enfin c'est là que je l'ai laissé, tout à l'heure. Mais vu sa faiblesse, elle doit être encore allongée.
Cordy: Allons vérifier. »

Tous trois descendirent en silence et aux aguets. Ils trouvèrent Lisa toujours endormie sur le lit d'Angel, elle avait à peine bougé dans son sommeil. Elle aurait été humaine, on aurait pu se demander si elle n'était pas morte.
Le vampire s'approcha de sa progéniture, s'assit au bord du lit et décolla le pansement qu'il avait mis sur la gorge de la jeune femme. L'état de la blessure était quasi inchangée, elle ne voulait pas cicatriser rapidement comme d'habitude. Il tenta de la réveiller, mais elle ne bougeait pas. EN la regardant, Angel ne voyait plus le vampire, mais le cadavre qui avait fait d'elle.

« Angel: Il semblerait qu'elle soit plongée dans un sorte de coma.
Wesley: Un coma Vampirique ? Ça serait une première!
Cordy: Il y avait peut etre un poison sur la lame qui lui a tranché la gorge. Dans le genre poison anti cicatrisation.
Angel: C'est une piste à explorer.
Wesley: C'est peut etre aussi le fait qu'elle ait arrêté de boire du sang depuis quelques mois qui fait qu'elle cicatrise lentement.
Cordy: Tu veux que j'aille chercher du sang de porc?
Angel: On peut toujours essayer. »

Cordy remonta aux bureaux pour aller chercher une poche de sang de porc dans le frigo. Angel contempla sa protégée, passa sa main sur son front, et soupira de la voir dans un état pareil.
Soudain, Cordy appela son patron depuis le haut des escaliers, comme quoi un client le demandait. Angel lâcha un juron, recouvrit Lisa d'une couverture et se tourna vers Wesley, lui demandant de veiller sur elle. Wesley acquiesça d'un signe de tête, et s'assit au chevet de la morte.
Angel remonta vers les bureaux, croisa Cordy et lui dit de descendre donner le sang à Lisa.
Dans son bureau, un jeune homme était installé, il était de dos et Angel ne vit pas tout de suite son visage.

« Angel: Bonjour, qu'est ce que je peux... Oh! Ville ?
Ville: Vous me connaissez?
Angel: En quelques sortes...
Ville: C'est pour ça que je suis ici, je ne sais pas qui je suis. Je me suis réveillé un beau jour dans les égouts, sans avoir le moindre souvenir du pourquoi j'étais là, et surtout quel était mon passé.
Angel: Vous avez des problèmes pour sortir au soleil ?
Ville: Etant donné qu'il fait jour dehors et que je suis ici, je dirais que non. Pour qui me prenez-vous ? Un vampire? Ha ha!
Angel: Effectivement, hilarant. Mais vous savez mieux vaut explorer toutes les possibilités à L.A.
Ville: Vous êtes sérieux ? En fait, oui vous devez avoir raison, j'ai rencontré des créatures dans les égouts. Aucun ne m'a attaqué pourtant. Peut-être suis-je tombé sur des gentils monstres?
Angel: Ou alors ils connaissent votre nature originel.
Ville: Monsieur Angel, vous devez m'aider à savoir qui je suis.
Angel: Comment êtes-vous arrivé ici ?
Ville: J'avais cette carte sur moi, j'ai été à l'adresse et ils m'ont indiqués de venir vous voir.
Angel: Wolfram & Hart!
Ville: Qui suis-je ? »

C'est à ce moment là que des cris hystériques retentirent. Des cris venant du sous-sol. Ceux de Lisa. Elle était réveillée! Angel décida d'aller la rejoindre pour la calmer et demanda à Ville de bien vouloir l'excuser quelques minutes. L'homme, qui semblait déjà désorienté à l'origine, était devenu totalement livide en entendant ces cris à glacer le sang. Le pire c'est qu'il semblait se rapprocher. Alors qu'Angel se dirigeait vers les escaliers, il se heurta à une Lisa désorientée.
Il la prit par les épaules et l'observa, puis décida de soulever le pansement qu'elle avait au cou. Elle fit une grimace lorsque le sparadrap se décolla de sa peau. En dessous, la plaie commençait à se refermer, doucement, trop doucement pour un vampire. Mais au moins le sang de porc avait fait un léger effet. Il aurait surement fallut une bonne dose de sang humain pour qu'elle aille totalement bien. Angel sourit intérieurement en se disant que Lisa pourrait séduire Wesley pour qu'elle puisse se nourrir tranquillement. Puis cette pensée le fit se figer. Il regarda Lisa d'un air horrifié, l'attrapa par le bras et descendit 4 à 4 les escaliers, trainant la vampire derrière lui. En bas, Wesley et Cordy buvait un café assit à la table, tournant le dos à la chambre d'Angel. Ils n'avaient même pas remarqué la disparition de la jeune femme. Angel poussa un soupire de soulagement, pendant que Lisa était encore plus désorientée et que les deux autres se tournèrent vers leur patron, étonnés de voir Lisa debout. Le vampire aida à se rallonger sa protégée, puisqu'elle n'était pas tout à fait guérit.
Puis il se tourna vers ses deux associés.

« Angel: Bon j'aimerais que vous gardiez sérieusement un oeil sur elle.
Cordy: T'es toujours avec le client en haut ?
Angel: Oui, et c'est quelque chose de sérieux. Lié à Wolfram&Hart, à moi et aussi à Lisa. En creusant toute cette histoire on va peut être enfin savoir ce que nous veulent ces satanés avocats!
Wesley: En quoi est-ce que c'est lié a tout ce que tu viens de citer?
Angel: D'abord parce que Wolfram&Hart a envoyé ce jeune homme ici, donc c'est forcément lié à moi. Et parce que l'homme en question est le défunt compagnon de Lisa. Exterminé par Buffy l'an dernier...
Lisa: Ville? Je n'ai pas rêvé, ce n'est pas un fantôme qui me hante alors ??
Angel: J'ai bien peur que non. Le truc, c'est qu'il est humain, et amnésique...
Lisa: Laisse moi le voir! Je peux l'aider à retrouver la mémoire.
Angel: Il ne t'a pas reconnu dans les égouts l'autre fois, tu sais...
Lisa: Peut-être que si je me présente à lui comme le jour de ma rencontre avec lui...
Angel: Bon si ça te fait plaisir. Je t'accompagne chez toi.
Lisa: Merci
Cordy: Bon ben nous en attendant, on essaye de garder l'ex de Miss Longue Dents. »

Lisa la regarda d'un drôle d'air, comme si elle essayait de comprendre la plaisanterie, ou en quoi elle avait sa place dans la conversation. Cordy eu un sourire gêné et fila au niveau supérieur pour effacer le soudain malaise qui s'était créé. Wesley haussa les épaules lorsque la vampire l'interrogea du regard, et emboita le pas de sa collègue. Angel, lui, eu un sourire. C'était vraiment digne de Cordélia ce genre de surnom déplacé.
Les deux vampires partirent par les égouts pour rejoindre le luxueux appartement de Lisa. Angel se demandait comment son amie avait réussi à avoir un tel appartement, surtout depuis qu'elle ne touchait plus au sang... La jeune femme invita son compagnon à s'installer sur le canapé pendant qu'elle se changeait, lui proposant une tasse de café en attendant, qu'il déclina. Angel n'avait jamais été un grand fan de café, il s'imaginait que Lisa était totalement devenu accro à cette boisson depuis qu'elle avait cessé le sang. Il entendit la jeune femme fouiller dans son armoire. Puis elle poussa cri triomphant, elle avait enfin trouvé ce qu'elle cherchait!
Elle se changea rapidement, bu un café tout aussi rapidement, puis entraina Angel vers les égouts, pressée de retrouver son ancien amant. Elle courait dans les couloirs sombres, sa robe blanche flottant à chacun de ses mouvements.

Arrivés à la bouche d'égouts menant à l'appartement d'Angel, celui-ci l'aida à monter, pour éviter qu'elle ne se salisse. Lorsqu'elle posa les pieds dans l'appartement, elle se recoiffa un peu, demanda à son ami si elle était présentable. Angel était totalement ébloui, ressentant une pointe de jalousie en voyant que ce n'était pas pour lui qu'elle s'était faite si jolie.
Elle lui sourit, serra le vampire dans ses bras, et fonça vers les escaliers, oubliant totalement que la nuit d'avant on lui avait tranché la gorge.
Elle entendit Cordy discuter avec Ville. Il était toujours là, elle était toute excitée. Elle n'avait plus peur, elle ne pensait qu'à retrouver son ancien compagnon.

Mais lorsqu'elle entra dans le bureau, que Ville posa ses yeux sur elle, ceux-ci s'écarquillèrent, et le jeune homme alla se réfugier dans un coin, terrifié...

A suivre...

Citation:


Lisa ne savait pas à quoi s'attendre en revoyant vraiment Ville, mais ce qui était sur, c'est qu'elle était loin de s'imaginer qu'il serait effrayé par elle. Angel arriva dans le bureau et observa sans un mot cette scène si étrange. Ville dans le coin s'était recroquevillé sur lui-même et murmurait quelque chose que personne ne comprenait. Lisa avait les yeux rivés sur le jeune homme, son protégé avait peur d'elle, elle lui rappelait de mauvais souvenirs surement. Une larme roula sur la joue de la jeune femme.
Cordélia décida d'essayer d'approcher en douceur de leur client. C'est à ce moment là qu'elle comprit ce que murmurait l'homme. Il ne cessait de répéter « Sang, sang, sang » tout en regardant ses mains. Cordélia leva les yeux en direction de son patron qui s'était rapproché lui aussi. Ville continuait de murmurer, puis leva la tête et regarda en direction de Lisa, qu'il pointa du doigt.
Celle-ci porta sa main à sa gorge, une vive douleur s'empara d'elle, pendant que les compresses appliquées sur sa plaie commençaient à rougir, n'empêchant plus le sang de couler. Lisa regarda Angel, les yeux plein de détresse, le sang dégoulinant le long de sa gorge, commençant à imbiber le col de sa robe beige. Ses larmes coulèrent silencieusement, elle regardait toujours Angel, et juste avant de s'effondrer, elle murmura « J'ai mal ». Le vampire ne réagit pas assez vite pour la rattraper, elle tomba au sol comme une poupée de chiffon.
Ville s'était mis à pleurer, Cordélia le prit dans ses bras et elle le berça doucement pour essayer de le tranquilliser. Mais ses yeux ne cessaient de regarder son ancienne amante qui gisait inconsciente à environ 2 mètres de lui.

« Angel: Je vais aller allonger Lisa sur mon lit et essayer d'arrêter l'hémorragie. Restez avec Ville et essayez de comprendre ce qu'il se passe.
Cordy: Compris, on va essayer de le calmer. »

Angel quitta la pièce, son amie dans les bras. Ville sembla revenir à la lucidité lorsqu'il entendit le prénom de son ancienne créatrice.

« Ville: Lisa? Je connais Lisa! Ce prénom... C'est tellement flou, c'est comme si c'était dans une autre vie!
Cordy: Du calme. Est ce que vous pouvez nous expliquer ce qu'il vient de se passer.
Ville: Pas trop non, je sais juste qu'avant de venir vous consulter, je me suis réveillé les mains couvertes de sang, sans savoir ce qui s'était passé. Je ne me rappelle pas ce que j'ai fait. Sauf lorsque j'ai vu la fille en jolie robe beige, j'ai vu le couteau dans mes mains, et sa gorge. Je crois que c'est moi qui lui ait fait ça, mais je ne sais pas comment ni pourquoi.
Wesley: Et elle ne vous rappelle personne d'autre? Essayez de vous souvenir. Son nom est Lisa.
Ville: C'est lointain, mais cette robe, je m'en souviens. Ses cheveux tombaient sur ses épaules, elle avait l'air d'un ange...
Wesley: Essayez de vous souvenir où et quand c'était.
Ville: Je ne peux pas, désolé. Je ne vois que des flashs d'elle, et aussi de votre patron. Il est venu me parler le même soir, mais je ne sais plus de quoi »

Cordélia apporta un verre d'eau au jeune homme. Wesley la regardait, et trouvait qu'elle était bizarrement aux petits soins pour ce client, aurait-elle eu un coup de cœur ? Il essayait d'imaginer la réaction de Lisa si elle découvrait que sa collègue essayait de draguer son ancien amant. Depuis l'arrivée de la vampire, l'imagination de l'ex-Observateur était beaucoup plus fertile. C'est ainsi qu'il imagina un combat acharné entre les deux jeunes femmes, toutes deux habillées de combinaison de cuir, telles deux femmes fatales.
Wesley avait un sourire béat lorsqu'Angel entra de nouveau dans le bureau. Le vampire leva un sourcil en voyant son collègue, puis se tourna vers Cordy, qui s'occupait soigneusement de réconforter Ville.

« Angel: J'ai réussi à arrêter le saignement, mais elle ne cicatrise toujours pas, ça m'inquiète.
Ville: Je suis désolé.
Angel: De ?
Ville: Je crois que c'est moi qui ait fait ça à votre amie.
Angel: Laissez moi deviner, vous ne vous souvenez pas de ce que vous avez fait pendant la nuit.
Ville: C'est tout a fait ça. Mais je me suis souvenu en la voyant. Elle est vraiment très jolie.
Angel: C'est un complot! Pourquoi comme par hasard, c'est vous deux qui vous retrouvez amnésique. Quelqu'un vous manipule, et on ne sait pas pourquoi!
Wesley: Ni qui.
Angel: Là-dessus j'ai ma petite idée...
Wesley: Qu'est ce qu'on peut faire pour Lisa ?
Angel: Il va lui falloir autre chose que du sang de porc.
Wesley: Du sang humain? Tu crois vraiment que c'est une bonne idée? Elle s'est battue contre sa nature pour réussir à arrêter et toi tu veux qu'elle replonge?
Angel: C'est la seule solution, Wesley! Je ne veux pas la perdre! Je ferais attention, s'il le faut je l'attacherais plusieurs jours pour la sevrer à nouveau.
Ville: Laissez moi vous aider. »

Angel et Wesley se tournèrent vers Ville qui avait déjà commencé à remonter une de ses manches. Angel soupira, mais se résigna, si Ville était volontaire, autant le laisser faire, après tout ça lui ramènerait peut être la mémoire de son passé.
Il escorta le jeune homme au sous sol, dans ses appartements, où Lisa reposait sur le lit, laissant paraître sa condition de non vivante. Ville s'assit sur le bord du lit et observa son ancienne amante, dont il se souvenait à peine. Il passa sa main dans ses cheveux, elle ne bougea pas d'un pouce. Angel s'approcha d'eux et tendit un petit couteau à Ville. Celui-ci fit glisser la lame sur sa paume de main, qui fit immédiatement apparaître le liquide écarlate. Il entrouvrit les lèvres de la jeune femme et fit couler le nectar dans sa gorge. Au bout d'à peine quelques secondes, les effets se firent ressentir et le visage de Lisa se métamorphosa, elle agrippa la main qui la nourrissait, avide du sang humain dont elle s'était privée si longtemps. Ville tenta de dégager sa main, lorsqu'il sentit les deux crocs de la vampire se planter dans sa peau. Il retint un cri, et se tourna vers Angel pour qu'il vienne l'aider. Celui-ci se précipita sur Lisa pour la repousser loin de la chose qu'elle convoitait. Lorsque Ville fut enfin délivré de l'emprise de la vampire, il s'écarta vivement et se retrouva à terre, assaillit par une suite de flash de ce qu'il semblait être son ancienne vie.

Pendant ce temps, Angel essayait de controler Lisa, qui semblait définitivement avoir retrouvé toutes ses forces de vampire, elle se débattait hurlant, essayant de mordre Angel. La plaie béante de sa gorge était en train de cicatriser, et elle repoussa le vampire contre le mur, faisant tomber la table de nuit en même temps. Elle se jeta ensuite sur Ville qui était toujours au sol, les yeux dans le vague, parcourant les trésors de sa mémoire. Il fut propulsé à nouveau dans la réalité lorsque Lisa planta ses crocs dans son cou. Elle tremblait à chaque nouvelle gorgée, pendant qu'il s'affaiblissait à vu d'oeil.
C'est à ce moment là que Wesley et Cordy déboulèrent, alertés par les cris et les bruits de bagarre. Wesley alla rejoindre Lisa et Ville, tentant de repousser la vampire, elle se tourna vers lui, les crocs sortis. Il recula pendant qu'elle s'avançait telle une prédatrice vers lui, les lèvres dégoulinant de sang.
Alors qu'elle n'était plus qu'a quelques mètres de l'anglais, Angel surgit, affichant son visage démoniaque. Il se jeta sur elle, et un combat acharné s'engagea, tandis que Wesley et Cordy aidaient Ville à monter les marches pour le mettre en sureté. Des rugissements retentissaient, ressemblant à ceux que pouvait faire les animaux. Des bruits de meuble qui tombait en miettes, précédaient les gémissements de douleur.

Cordélia s'occupait de Ville tandis que Wesley téléphonait pour avoir une ambulance. En bas, il n'y eu soudain plus un bruit. Angel monta des marches silencieusement, regardant ses pieds, l'air triste.

« Cordy: Ou est Lisa ? Tu l'as ... tué ?
Angel: Non elle est juste assomée, et je l'ai attacher à un des radiateurs. On devrait pas tarder à l'entendre pester à nouveau.
Cordy: on aurait peut etre pas du lui donner du sang humain.
Angel: Elle en serait morte à long terme...
Cordy: Tu préfères qu'elle tue des gens plutot qu'elle meurt ?
Angel: On la controlera bientôt de nouveau.
Cordy: Dis ça au mec qu'elle a mis en pièce l'autre nuit.
Angel: Cordélia, ça suffit! Je sais qu'elle n'est pas innocente mais je sais que quelque chose la pousse à faire ça. Comment va Ville?
Cordy: Elle lui a prit beaucoup de sang, il est tombé dans le coma...
Wesley: L'ambulance arrive. Qu'est ce qu'on fait pour Lisa ?
Angel: Je vais rester avec elle. On ne sait jamais qu'au réveil elle soit redevenue elle-même. Si elle sait ce qu'elle a fait à Ville elle va s'en vouloir.
Cordy: Moi je serais d'avis pour qu'on la mette hors d'état de nuir...
Wesley: Tu dis ça parce que tu t'es éprises de son ancien compagnon, et que tu espères bien qu'elle ne le récupère pas.
Angel: Stop! Personne ne va mourir, et personne ne va fricoter avec personne! Un peu de professionnalisme s'il vous plait. »

Cordy lança un regard noir à son patron et se tourna à nouveau vers le corps inanimé de Ville, qui était étendu sur un canapé. Au loin, la sirène d'une ambulance retentit. Angel soupira et posa sa main sur l'épaule de Wesley, lui signifiant qu'il était le responsable de cette opération sauvetage. L'anglais acquiesça d'un signe de tête et se prépara à recevoir les ambulanciers.
Le vampire lança un dernier coup d'oeil à l'humain inconscient et à sa protectrice, cette histoire était vraiment mystérieuse et commençait sérieusement à être inquiètante.
Il descendit à nouveau dans ses quartiers.

Lisa était toujours assise et attachée au radiateur, sa tête était baissée. Lorsqu'Angel s'approcha, il l'entendit sangloter le plus discrètement possible...

A suivre...
Citation:

Angel s'approcha doucement, entendant les sanglots de sa protégée. Il semblait qu'elle avait repris ses esprits, qu'elle n'était plus dominée par ses instincts meurtriers. Il se pencha sur elle, passa sa main sur son visage humide. Elle releva la tête pour regarder son créateur, ses larmes redoublant. Elle lui murmura « Comment va-t-il? Dis moi que je ne l'ai pas tué ». Il ressenti beaucoup de peine à la voir ainsi, il la serra contre lui et répondit « Il devrait s'en sortir, l'ambulance devrait arrivée bientôt. Je vais t'aider à guérir, je te le promets ».

Il alla chercher la clé du cadenas qui bloquait les chaines de Lisa. Il revint vers elle, qui continuait de pleurer quasi silencieusement. En haut, il y avait du mouvement, Angel savait que les ambulanciers étaient en train d'emmener la pauvre victime du coté sombre de Lisa.
Il déverrouilla le cadenas, les chaines tombèrent autour du corps de Lisa. Le vampire tendit la main vers elle, pour l'aider à se relever. La vampire glissa sa main dans la sienne, et alors qu'elle était en train de lever, il sembla à Angel que ses sanglots se muèrent en un ricanement sinistre. Il eut à peine le temps de voir le visage démoniaque de la vampire, que celle ci le frappa violemment au visage, le mettant automatiquement KO.
Elle récupéra ses affaires, et s'en alla par les égouts avec un rire diabolique, en criant « Tu es toujours aussi stupide Angel... »
Elle continua son chemin sous la terre en direction de son appartement où elle avait prévu de se reposer et se changer avant la nuit. Elle attendait avec impatience que celle-ci tombe, car elle comptait se rendre à l'hopital, rendre visite à son ancien compagnon. Et elle espérait que cette visite soit meurtrière, elle voulait récupérer son amant, après tout si il avait été renvoyé sur terre, c'était bien pour quelque chose non? Lisa imaginait que c'était pour leur donné une seconde chance. Et après tout, Ville lui avait tranché la gorge, elle se devait de se venger en lui donnant la vie éternelle d'un damné.

Pendant ce temps, l'ambulance emmenait Ville à l'hopital. Cordy était montée avec lui dans le véhicule, pendant que Wesley suivait dans sa propre voiture.
La jeune femme ne quittait pas le blessé des yeux, comme si il allait se réveiller, ou qu'il allait s'éteindre pour de bon. Elle se mordait la lèvre espérant qu'il n'allait pas mourir, elle aurait voulu le connaître mieux, son visage ne lui était pas inconnu, mais c'était surement normal puisqu'il s'était baladé dans les rues de Sunnydale quelques mois auparavant.
Quelques heures passèrent, les médecins avaient transfusé du sang à Ville, et il semblait que ses jours n'étaient plus en danger. Malgré ça, il était toujours plongé dans le coma. Cordy resta assise à ses cotés tandis que Wesley tournait en rond dans la chambre. Il avait tenté d'appeler Angel pour lui donner des nouvelles, mais personne n'avait répondu, il était inquiet, qui sait ce qui avait pu se passer après qu'ils aient laissé les deux vampires ensemble.

Au loin, le soleil était prêt à disparaître de l'horizon, laissant place à la nuit et à toutes ses créatures, qui peuplaient les cauchemars des enfants. Démons, croque-mitaine, fantômes et autres créatures... Ils n'étaient rien face à la prédatrice qui s'avançait vers les portes de l'hôpital, d'un pas léger, elle semblait flotter vers sa proie. Les yeux sur son passage la dévisageaient, peut être par peur, par curiosité, ou parce qu'elle avait quelque chose de très beau et majestueux.
Elle se pencha sur le comptoir de l'accueil pour demander le renseignement qui la mènerait à son amant.

Dans la chambre de Ville, Cordy et Wesley étaient assis au chevet de Ville, attendant toujours qu'il s'éveille. Ils n'entendirent pas la porte s'ouvrir, et ils ne virent pas Lisa se glisser dans la pièce, elle savait être discrète quand il le fallait, même si elle adorait être vue et regardée avec envie. Elle s'avança silencieusement et lorsqu'elle prit la parole, elle fit une peur bleue aux deux gardes-malade.

« Lisa: Comment va-t-il ?
Cordy: Oh bon sang Lisa! Tu pourrais prévenir quand tu es dans la pièce!
Wesley: A priori ses jours ne sont pas en danger, mais il faudrait tout de même qu'il se réveille. J'ai essayé de vous prévenir, mais Angel n'a pas répondu.
Lisa: Ah ? Tu as du appeler quand il m'a raccompagné chez moi surement. En tout cas c'est bien que ses jours ne sont plus en danger, je m'en veux tellement de lui avoir fait du mal, encore.
Cordy: Les dangers comme toi devraient être enfermés ou tuer, comme on fait avec tous les vampires
Wesley: Cordy!
Lisa: Non elle a raison, il ne m'aurait pas vu un soir au Bronze, il serait toujours sur les routes ou à écrire de nouvelles chansons... Il allait m'en écrire une avant que Buffy ne le réduise en poussière... Mais c'est bien, il a une seconde vie à présent, il va pouvoir ce dont il a envie quand il sera sorti d'ici.
Cordy: Et il pourrait avoir une meilleure vie si tu n'en faisais pas partie.
Lisa: Laisse tomber Cordy, tu n'es certainement pas son genre de filles...
Wesley: Bon ben moi je vais aller prendre un café. »

Wesley s'éclipsa, l'ambiance le mettait mal à l'aise. Il aimait beaucoup Cordélia, mais il ne pouvait s'empêcher de se dire qu'au fond Lisa n'était peut-être pas si mauvaise et qu'il y avait des chances qu'elle se repentisse comme Angel.
Il s'était éclipsé aussi parce que la tenue de Lisa le mettait aussi mal à l'aise. Pourtant ce n'était rien de provoquant, juste une robe d'été en lin blanc, à bretelle fine. On pouvait voir la blancheur de sa peau, une peau de porcelaine qui donnait envie de toucher. Wesley aurait voulu lui effleurer l'épaule pour voir quelle texture sa peau avait.
Il y avait un tel contraste avec ses cheveux flamboyant, en les regardant il avait l'impression de voir un feu se consumer dans une cheminée.
Il se rendit alors compte qu'il était totalement tombé sous le charme de la vampire. Était-elle ainsi alors qu'elle n'était qu'une humaine ?
Il continua de rêvasser ainsi pendant quelques temps devant la machine à café.

Au même moment dans la chambre Ville, on pouvait presque entendre les éclairs que se lançaient les deux jeunes femmes. Alors qu'elles se fixaient sans cligner des yeux, à coté d'elles, Ville commença à bouger un peu. Du coin de l'oeil, Lisa remarqua ce changement et se tint prête à passer à l'action. Lorsqu'elle vit que les yeux du jeune homme commencèrent à s'ouvrir, elle frappa violemment Cordy qui n'avait absolument rien vu venir. Elle l'enferma dans le placard, en coinçant la porte avec une chaise.
Ville semblait toujours un peu dans les vapes, mais Lisa savait qu'elle n'avait que très peu de temps avant que Wesley ne réapparaisse dans la chambre. Elle enleva la perfusion qui était au bras de Ville, puis sortie discrètement de la chambre pour essayer de trouver un fauteuil roulant tout en essayant d'éviter Wesley.

Elle en trouva un mais au moment où elle revenait vers la chambre, elle vit Wesley y entrer. Elle pesta et se dépêcha d'y entrer à son tour pour assommer l'ancien observateur et le mettre aussi dans le placard. Malheureusement, malgré son aptitude à se glisser discrètement dans une pièce fut altérée par le fait qu'elle transportait le fauteil. Ainsi Wesley se tourna aussitôt qu'elle fut entrée dans la chambre. Avant qu'il ne puisse faire quelque chose, elle s'élança vers lui et le frappa assez fort pour qu'il soit KO d'un coup.
Elle le traina jusqu'au placard, où elle l'installa à coté de Cordy. Puis elle referma la porte et la coinça à nouveau avec la chaise.
Lisa se tourna enfin vers le lit, où Ville la regardait les yeux grands ouverts. Elle s'approcha doucement, jaugeant sa réaction. Il était serein, ne semblez pas effrayé par la scène qu'il venait de voir. Il avait même l'air prêt à suivre la vampire. Elle l'aida à se lever et à s'installer dans le fauteuil roulant où il essayait de ne pas se laisser trop s'affaisser, malgré sa grande faiblesse. Lisa déposa une couverture sur les jambes du jeune homme pour qu'il n'attrape pas froid.
Il fallait à présent qu'elle sorte discrètement de l'hôpital tout en emmenant son protégé.

Pendant ce temps, à l'agence d'Angel Investigation, le vampire s'éveilla enfin après s'être pris un très mauvais coup. Se massant la tête, il se dirigea vers les escaliers pour aller aux bureaux et pouvoir passer un coup de fil.
Après avoir attendu plusieurs sonneries, Wesley décrocha enfin.

« Angel: Wesley, ou êtes vous ?
Wesley: Je ne saurais le dire, c'est exigu et il fait noir. Je crois qu'on peut dire que nous sommes coincés dans un placard. Et Cordy est toujours dans les vapes, on dirait qu'elle a reçu un coup plus violent que moi.
Angel: Lisa ?
Wesley: Comment tu le sais ?
Angel: Elle m'a assomé aussi, bien que moi elle ne m'a pas mise dans un placard.
Wesley: Elle nous avait dit que tu l'avais raccompagné chez elle, avant qu'elle ne vienne ici.
Angel: Je crois qu'elle nous manipule depuis le début. J'ai l'impression de me faire avoir à chaque fois, j'oublie toujours que j'ai créé une créature vicieuse.
Wesley: Il faut la retrouver, elle a du emmener Ville pour le transformer à nouveau.
Angel: Je vais aller voir chez elle, mais avant je vais téléphoner à l'hopital pour les prévenir et peut être leur demander de vous sortir de votre placard... »

Malheureusement pour Angel, Lisa n'était pas assez stupide pour emmener Ville à son appartement. En effet, sur le parking de l'hopital, une voiture aux vitres teintées les attendait. Lisa installa le jeune homme sur la banquette arrière et fit le tour pour s'installer à ses cotés.
Le véhicule démarra et c'est à travers les rues du centre ville que celle-ci s'engouffra. Au bout de quelques temps, le véhicule arriva dans le quartier des affaires, et c'est devant un building où une plaque indiquée « Wolfram & Hart » que la voiture s'immobilisa.
Un homme arriva vers la voiture et ouvrit la porte à Lisa, qui sorti et sourit. Elle fit le tour de la voiture, suivie par le nouveau venu, pour aller ouvrir l'autre porte passager et faire sortir Ville. L'autre homme voulu l'aider à le porter, mais c'était inutile, avec sa force vampirique Lisa aurait pu le soulever d'une main.

« Lisa: Tout est prêt ?
Lindsey: Oui, je met mon bureau à votre disposition pendant toute la durée du processus.
Lisa: Il y a-t-il des chances pour qu'Angel puisse entrer dans l'immeuble?
Lindsey: Il lui ai déjà arrivé de réussir, mais à priori rien indique que vous vous cachez chez nous.
Lisa: Bien esperons donc qu'il ne vienne pas avant le réveil. »

Lisa suivit Lindsey vers l'entrée de l'immeuble. Ville avait posé sa tête contre l'épaule de la vampire et semblait s'être assoupi. Rien ne laissait présagé qu'il avait peur de ce qui allait arriver, mais peut être n'avait-il pas encore compris après tout. Lisa sourit en posant un regard maternelle sur l'homme qu'elle tenait contre elle, elle sentait ses cheveux lui chatouiller la peau.
Ils s'engouffrèrent dans un ascenseur et montèrent jusqu'au bureau de Lindsey. Lisa allongea Ville sur le canapé, et l'avocat se retira de la pièce laissant la vampire à son repas et sa progéniture.

Angel revint bredouille de son expédition chez Lisa, tout semblait normal là-bas, elle ne devait pas être repassée après avoir quitté l'hopital. Lorsqu'il entra dans l'agence il trouva ses deux collègues plongés dans des papiers, l'air soucieux.

« Angel: Vous avez trouvé quelque chose qui pourrait nous mener à elle?
Cordy: De toute évidence, tu t'es encore bien fait avoir par ce cadavre...
Angel: C'est à dire?
Wesley: C'est-à-dire que l'appartement où elle réside est la propriété de quelqu'un qu'on connait très bien...
Angel: Wolfram&Hart?
Wesley: Plus précisemment, à un certain Lindsey McDonald... »

A suivre...

________________________


Dernière édition par Elisabeth Madness le Jeu 27 Jan - 21:54 (2011); édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Juin - 18:21 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mer 16 Juin - 19:13 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Ah j'adore le lisas return ! En plus à LA une ville bien plus sombre et effrayante que Sunnydale ! C trop cool ce prologue !
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Mar 13 Juil - 21:29 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

CHAPITRE 1 EN LIGNEEEEEEEEEEE

________________________


Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mar 13 Juil - 21:38 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

j'adore leur retrouvailles ! surtout la fin
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 23 Sep - 22:40 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Chapitre 2 en ligne



Par contre ne faite pas trop attention à la qualité, je sais qu'il ne se passe pas grand chose, mais j'ai pas vraiment encore d'idées pour l'intrigue alors c'est assez brouillon
________________________


Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mar 28 Sep - 17:11 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

J'ai bien aimé ton chapitre, on en apprend un peu plus sur Lisa et la fin est OMG !! vivement la suite
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 15 Oct - 20:13 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

CHAPITRE 3 EN LIGNE



Désolée, si l'action ne bouge pas tellement
________________________


Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 15 Oct - 20:43 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Lisa a un côté Bad Astrid avec les hommes que j'adore. Tes cliff sont tjrs géniaux
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 16 Oct - 14:28 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Merci Mr. Green Je suis contente que ça te plaise
________________________


Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 17:47 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Chapitre 4 en ligne

________________________


Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 14:27 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

bon un sacré mystère a demeler, comment un vampire mort peut il devenir un humain amnésique ? réponse au prochain épisode ?
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Mayu
Moldu
Moldu

Hors ligne

Inscrit le: 07 Jan 2010
Messages: 18
Localisation: en train de déprimé devant le pc xD
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 14:31 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Nyaaaaa j'adore <3
La suite ! La suiteeee XDDDDD
ps : j'adore la bannière et l'avatar
________________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Ven 24 Déc - 00:35 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

En ce 24 Décembre, petit cadeau en avance: le chapitre 5
________________________


Revenir en haut
Astrid
Sociopathe
Sociopathe

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 421
Localisation: in space
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Dim 26 Déc - 16:38 (2010)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Bon alors ta suite super geniale, surtout le combat Lisa vs Angel ! Sacrée Cordi va lol
________________________
Allons-y Alonso !!!!



Revenir en haut
Elisabeth Madness
Cyberqueen
Cyberqueen

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2009
Messages: 981
Localisation: Essaye de monter discrètement à bord du TARDIS
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 27 Jan - 21:55 (2011)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu Répondre en citant

Et hop un mois après, voici la suite des aventures de Lisa et de ses hommes!!

CHAPITRE 6 EN LIGNE

________________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:22 (2018)    Sujet du message: Il ne faut jamais dire Adieu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastic Worlds Industry Index du Forum -> Coin des artistes -> Fan-fics -> Autres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com